MESSE DE MINUIT

NOELMarc-Antoine Charpentier (1643-1704) a mené une brillante carrière en France au service de la duchesse de Guise, pendant presque vingt ans, puis à la direction musicale de la principale église jésuite de Paris où fut créée, vraisemblablement en 1694, la Messe de minuit pour Noël. La Messe de minuit pour Noël, la plus connue des treize messes composées par Charpentier, illustre ce que l’on appelle une « messe-parodie », puisqu’elle s’inspire de dix chants de Noël populaires français. L’œuvre allie ainsi Sacré et Profane, et son caractère joyeux, presque dansant, est particulièrement de circonstance pour la fête de Noël. À une époque où les messes étaient très sobres, Charpentier a su donner à sa Messe de minuit une légèreté qui en fait une œuvre lumineuse. Les mélodies traditionnelles qu’il a utilisées sont par ailleurs très représentatives du XVIIe siècle. Une pièce pour Grand orgue ainsi qu’une Cantate viendront compléter ce programme. Ce petit bijou autrefois attribué à J.S. Bach et catalogué BWV 142 (Uns ist ein Kind geboren), semble être maintenant de Johann Kuhnau, le prédécesseur de Bach à Leipzig. Aussi incertaine que soit l’attribution, cette petite cantate est toujours un merveilleux exemple de la cantate de l’église baroque, qui date probablement de 1720.
Prélude et Fugue – J.S. BACH
Uns ist ein Kind geboren – J. KUHNAU
Messe de Minuit avec Noëls à l’Orgue – M.A. CHARPENTIER
Hodie Christus natus est – F. POULENC