Concert Inaugural Orgue de St Mars la Jaille

une-resurrection-pour-lorgue-de-leglise-saint-medardMercredi, la municipalité, représentée par le maire Yves Ripoche et le premier adjoint Michel Gautier, a réceptionné l’orgue de l’église paroissiale, après une année entière de travaux réalisés par la manufacture d’orgues Robert Frères, de La Chapelle-sur-Erdre.
L’orgue dans sa version antérieure a été construit en 1937. Il a été offert à la commune par le marquis de la Ferronnays qui était maire à l’époque, pour remplacer l’harmonium que tint Paul Guimard jusqu’en 1917, date de sa mobilisation. Commandé aux Manufactures des Grandes Orgues, il fut installé par Paul Bedel, un ami que le marquis avait connu au front. Mais déjà, le jour de l’inauguration, l’abbé Courtonne, spécialiste de la musique qui était venu l’essayer disait : « Il est très bon, mais il y a un petit inconvénient, il n’a que neuf jeux » (Ouest-France du 9 février 1988). C’est pour palier cet « inconvénient » que, 75 ans plus tard, le père Carabin, prêtre originaire Saint-Mars-la-Jaille, a souhaité le compléter et lui donner « plus de pétillant », pour élargir le répertoire.
L’orgue a été « entièrement démonté et remis en état, souligne Olivier Robert, les circuits électriques ont été modifiés, les transmissions modifiées, les consommables remplacés ; nous avons installé une centrale informatique et installé trois jeux supplémentaires : doublette, quinte et plain jeu, pour donner plus de clarté à l’instrument ». Agrandi, remis à neuf, c’est un autre orgue que pourront découvrir les Saintmarsiens le 8 décembre prochain lors du concert inaugural gratuit.

P1010603 modifiel’Ensemble Vocal Gioco Vocale, proposera un ensemble de musiques du XVIIe siècle, autour de la famille de Jean-Sébastien Bach, Johan Michael Bach et Johann Christoph Bach, mais également un Magnificat de Domenico Scarlatti, l’Ave Maria de Pietro Paolo Bencini, Singet dem Herrn ein neues lied de Heinrich Shütz.
Hugo Gutierriez, organiste et directeur de la maîtrise de la cathédrale d’Autun a enseigné à Ancenis, Nantes et Angers où il a également dirigé la maîtrise de la cathédrale Saint-Maurice. Il saura mettre en valeur les nouvelles possibilités de l’orgue de Saint-Médard en interprétant des oeuvres de Jean-Sébastien Bach, Haendel, Beethoven…